Venir à bout du vaginisme, c’est possible !

Le vaginisme est très fréquent et il n’y a aucune honte à consulter pour ce problème. Il y a des solutions à ce problème qui se résout souvent en quelques séances.

Le vaginisme est un motif fréquent de consultation. Par définition, ce sont des contractions involontaires de la musculature du vagin. Aucune pénétration n’est possible même si, lors de l’examen gynécologique, tout est normal.

On distingue deux types de vaginisme : primaire et secondaire.

Le vaginisme primaire est le plus fréquent. Les causes sont souvent liées à l’éducation, souvent rigide. Il y a une pression depuis l’enfance autour de la virginité : il faut faire attention à son hymen, à ne pas faire de vélo, etc. On laisse penser à la femme que la première pénétration est très douloureuse et fera couler beaucoup de sang. Du coup, la jeune épouse arrive lors de la nuit de noces en ayant très peur.

À cette peur s’ajoute celle de perdre le contrôle. Ne connaissant pas leur anatomie, les femmes ne se rendent pas compte que le vagin est extensible. Cette phobie de la pénétration amène la femme à contracter les muscles de son vagin, et son mari n’arrive alors pas à la pénétrer. Elle n’arrive pas à contrôler sa peur, qu’elle ne comprend d’ailleurs pas. La fermeture du vagin est inconsciente est réactive, il ne suffit pas de faire preuve de bonne volonté, ce qui d’ailleurs est souvent un motif de culpabilité de la jeune épouse, alors qu’elle n’y est pour rien.

Lors du vaginisme secondaire, la femme a déjà eu une sexualité, et survient par exemple, suite à l’accouchement, à des séquelles chirurgicales, à la ménopause, à des infections, etc. La femme enregistre cette douleur, et va entretenir cette peur d’avoir mal. C’est alors un cercle vicieux : douleur-peur.

Il ne faut pas que le couple reste avec ce problème qui peut avoir des répercussions importantes sur la vie commune. Beaucoup attendent plusieurs années avant de consulter, alors que le problème est souvent résolu en quelques séances après que la femme ait consulté, et le couple retrouve alors une sexualité épanouie.

On préconise aux femmes atteintes de vaginisme une thérapie afin de traiter ce problème. On y travaille sur la relaxation, l’émotionnel et les pensées dysfonctionnelles. On apprend à la femme à se relâcher et à être plus détendue, mais aussi à connaître leur vagin et à se familiariser avec cette partie de leur corps qu’elle ne connaît pas.

Notre sage-femme sexologue, Marwa, propose désormais au sein de l’institut Umanesens des consultations en sexologie et accompagnement en parentalité. N’hésitez pas à visiter notre rubrique Praticiens afin d’en savoir plus sur l’accompagnement qu’elle propose.